Le site de Madeleine et Pascal

Gênes depuis le XIXe siècle

Quelques aperçus
13 décembre 2015, par Madeleine, Pascal
 

Au XIXe siècle, la tradition économique et financière de Gênes s’est développée autour du quartier de la Piazza de Ferrari. Des moyens de communication nouveaux, parmi lesquels de multiples ascenseurs urbains et une voie rapide à l’esthétique contestable, ont rendu les déplacements un peu plus faciles à l’intérieur de la ville.

Quartiers de la Piazza De Ferrari et de la Piazza Dante

La Piazza de Ferrari porte de nom du marquis Raffaele de Ferrari (1803-1876), duc de Galliera (1837) et prince de Lucedio (1839). Homme d’affaires, financier et philanthrope, époux de Maria de Brignole-Sale, elle-même héritière d’une des plus riches familles de Gênes, il fit carrière à Paris où il fonda le Crédit mobilier avec les frères Pereire, rivaux des Rothschild. Son nom est également associé à de multiples banques et sociétés de développement des chemins de fer à travers l’Europe.

JPEG - 131.8 ko
Piazza de Ferrari : au centre, l’immeuble de la Bourse des valeurs et à droite, la Via Dante.

Divers monuments de la place rendent hommage à des grands noms de l’histoire italienne :

  • le théâtre Carlo-Felice porte le nom de Charles-Félix de Savoie qui fut duc de Savoie et roi de Sardaigne de 1821 à 1831 ;
  • devant le théâtre, une statue de Giuseppe Garibaldi à cheval fait face à la Piazza de Ferrari ;
  • enfin, la galerie Mazzini porte le nom du patriote Giuseppe Mazzini (1805-1872). Elle fut construite entre 1870 et 1880 sur le modèle des architectures de fer des passages parisiens.

L’ascenseur et l’esplanade du Castelletto

Gênes possède un ensemble d’ascenseurs urbains qui permettent de franchir allègrement les dénivelés importants de ce site en amphithéâtre entouré de collines.

La Strada Sopraelevata

JPEG - 116.6 ko
Les quais de Gênes vus depuis le palais Cesare Durazzo : au premier plan, la Sopraelevata

Inaugurée en 1965, la Strada Sopraelevata est une voie rapide urbaine surélevée au-dessus des rues avoisinantes. Longue de six kilomètres, elle franchit en particulier, dans sa partie centrale, la zone du Porto Antico de Gênes. Au pied de la voie, sur le port, les œuvres multicolores de quelques artistes urbains apportent une note poétique à cet ouvrage infernal.


Le jardin botanique de l’Université

JPEG - 151.8 ko
Cycas revoluta ou cycas du japon

Le jardin est établi dans la pente qui domine la Via Balbi et l’Université.

En sortant du jardin, on découvre la façade de l’Albergo dei Poveri, aujourd’hui siège de la faculté de droit et sciences politiques. On redescend vers la Via Balbi par des ruelles et la Piazza del Carmine.


Article mis à jour le 19 avril 2016