Le site de Madeleine et Pascal

Trèves, une deuxième Rome

Une capitale d’empire sur les bords de la Moselle
13 décembre 2014, par Madeleine, Pascal
 

Une colonie romaine fut fondée en l’an 17 av. J.-C. sous le nom d’Augusta Treverorum sur le site du chef-lieu des Trévires. Ce port sur la rive droite de la Moselle prit de l’importance et devint, dès le IIe siècle, une capitale marchande puis, à partir de 294, le siège d’un atelier monétaire impérial. Rempart contre les "Barbares" du nord, Trèves fut entourée d’une enceinte qui en faisait la plus vaste surface urbaine de la Gaule. Capitale impériale du nord, elle était alors qualifiée de Roma Secunda. Au début du Ve siècle, à l’époque de l’arrivée des Francs, la capitale de la Gaule fut transférée à Arles.

Parmi les nombreux édifices de Trèves qui subsistent encore de l’époque romaine figurent la Porte noire, une basilique et des établissements thermaux.

Le pont romain sur la Moselle, édifié en 45 ap. J.-C.

Porta nigra

Édifice emblématique de la ville de Trèves, cette porte de l’enceinte romaine ouvrait vers le nord-est. Le nom Porta nigra vient du fait que la pierre, exposée aux intempéries, est noircie par les moisissures. Cette porte présente la caractéristique d’être double, ménageant entre ses deux faces un espace qui fut utilisé, à l’époque moderne, comme église : on y voit des décors sculpés du XVIIIe siècle.

  • La face orientée vers l’extérieur de la (...)
  • Maquette de la porte, au musée
  • La face orientée vers la ville
  • Vue vers l’extérieur de la ville et la vallée (...)
  • Vers la ville : la rue principale
    À gauche, la cathédrale ; à droite, l’église (...)

Les thermes impériaux

Trèves possédait plusieurs établissements thermaux parmi lesquels les thermes impériaux. Ces derniers sont les vestiges de bains publics romains qui semblent n’avoir jamais été mis en service : ils restèrent inachevés, l’empereur Constantin ayant transféré sa capitale à Constantinople.

De nombreuses galeries souterraines dédiées au chauffage et aux évacuations d’eau sont visibles au niveau inférieur. Le diamètre du dôme en maçonnerie qui surplombe le tepidarium atteint 16,4 mètres.

Les thermes impériaux
Les thermes impériaux

  • Le tepidarium
  • Les maçonneries d’époque romaine ont été (...)


La basilique de Constantin

Derrière le palais du prince-électeur de Rhénanie-Palatinat, la basilique de Constantin

Construit entre le IIIe et le IVe siècle, l’édifice, chauffé par hypocaustes, servait de salle du trône à l’empereur Constantin. La basilique romaine fut régulièrement transformée au fil des siècles et servit vraisemblablement de château-fort, puis de maison-tour. Depuis le XIXe siècle, elle a repris son aspect initial. Elle abrite aujourd’hui le culte protestant.

  • À droite, la basilique
    Au fond, la Rotenturm, ou Tour rouge.
  • Autour de la basilique, des immeubles (...)
  • Jésus et les quatre évangélistes
    Œuvre d’un sculpteur allemand du XIXe siècle.

Le musée archéologique de Rhénanie-Palatinat

Les très belles collections de ce musée témoignent en particulier de l’importance de Trèves sous l’empire romain.

Sculpture d’époque romaine impériale

  • Transport de barriques sur la Moselle

Mosaîques romaines d’époque impériale

  • Musiciens
  • Lutteurs

  • Les saisons et les mois
  • Agnis et Euterpe

Haut Moyen Âge

Divers

  • Pichet d’époque romaine
  • Monnaies romaines
  • Plaque de cheminée en fonte

Au sud de Trèves : la villa romaine de Nennig

Site de la villa de Nennig

À quelques dizaines de kilomètres au sud de Trêves, le village de Nennig, situé sur la rive droite de la Moselle, conserve une mosaïque découverte en 1852 qui représente des scènes liées aux jeux du cirque. Elle ornait l’atrium d’une très importante villa romaine.

  • Vue d’ensemble de la mosaïque
  • Torsades
  • Géométrie en trompe-l’œil
  • Au premier plan, des musiciens
  • Utilisation de fouets
  • Tigre attaquant un bovidé
  • Nourriture du lion
  • Combat avec une panthère


Article mis à jour le 14 janvier 2017