Le site de Madeleine et Pascal

Teotihuacan

14 août 2014, par Pascal

La ville de Tehotihuacan fut sans doute construite aux environs de 200 avant notre ère et habitée jusqu’à sa chute entre les Ve et VIIe siècles. À son apogée, Teotihuacan pourrait avoir compté plus de 200 000 habitants, ce qui la plaçait à l’époque parmi les plus grandes villes du monde.

Le nom de Teotihuacan lui fut attribué par les Aztèques plusieurs siècles après sa chute. La traduction de ce nom est souvent abrégée en « Cité des dieux ».

L’allée des morts vue de la pyramide de la Lune
La pyramide du Soleil est à gauche de l’allée ; celle-ci se dirige vers le sud.

La pyramide de la Lune
La pyramide de la Lune

La Citadelle (Ciudadela) et le Temple du Serpent à plumes

Les deux pyramides vues de l’intérieur de la Citadelle
Les deux pyramides vues de l’intérieur de la Citadelle

La Citadelle [1] est le nom donné à une enceinte de 400 mètres de côté, au fond de laquelle se dresse le Temple du Serpent à plumes, parfois encore appelé Temple de Quetzalcoatl. Ce temple est une pyramide à sept degrés en talud-tablero [2], construite vers 150. Par la suite, on ajouta sur sa façade occidentale un avant-corps ou adosada qui, en dissimulant ce côté de la pyramide, assura la préservation de son décor, les autres côtés ayant été volontairement détruits.

La décoration en haut-relief de talud-tablero est spécifique à Teotihuacan. Sur les panneaux verticaux, des têtes de reptiles jaillissant d’une collerette de plumes alternent avec des sculptures difficilement définissables, d’allure géométrique. À cause de leurs « yeux cerclés », elles ont souvent été identifiées avec la divinité aztèque Tláloc.
La base inclinée des panneaux est ornée de serpents à plumes ondulants.

Le Temple du Serpent à plumes est la dernière des grandes structures édifiées à Teotihuacan. À l’époque de sa splendeur, les sculptures étaient peintes, comme on peut l’apprécier sur une reconstitution présentée au musée national d’anthropologie de Mexico.

  • L’avant-corps du temple dans la Ciudadela
  • La pyramide et son escalier
  • Le côté droit de l’escalier
  • Détail d’un degré de la pyramide en talud-tablero

Palais de Quetzalpapalotl

La place située au pied de la pyramide de la Lune est entourée de différentes constructions. Du côté ouest, le palais de Quetzalpapalotl (ou Quetzal-mariposa ou encore Quetzal-papillon), un mythique oiseau-papillon, a été restauré dans les années 1960. Des représentations du Quetzal-mariposa sont sculptées sur les piliers de la cour intérieure.

  • Le palais de Quetzalpapalotl
  • Détail d’un pilier
    Ce bas-relief représente le Quetzal-papillon. (...)

Le musée du site

  • Huehuetéotl, le "Vieux dieu du feu"
    Sa tête porte un brasero.


  • Récipient en forme de tête d’animal
  • Vase
  • Vase en "peau d’orange"
  • Joueur de balle
    Zone archéologique de Teotihuacan Période (...)


  • Pointe en obsidienne
    L’obsidienne jouait un rôle important là où le (...)
  • Statuette
  • Figurine gigogne
    La partie interne de la porte représente une (...)

Notes

[1Cette citadelle n’a jamais eu de vocation militaire.

[2Le talud-tablero consiste en une alternance de plateformes et de surfaces inclinées, le résultat final étant généralement une pyramide à degrés.


Article mis à jour le samedi 2 avril 2016