Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Lisbonne > Museu Calouste Gulbenkian, art oriental

Museu Calouste Gulbenkian, art oriental

Céramiques, tissus et verres, des Seldjoukides aux Ottomans
28 mai 2014, par Madeleine, Pascal
 

Calouste Gulbenkian, richissime financier né dans l’empire ottoman, s’était enrichi dans les champs de pétrole du Moyen-Orient et légua en 1955 au Portugal, son pays d’adoption, une exceptionnelle collection d’objets d’art de toutes les époques.

Cette collection est gérée par la Fondation du même nom et présentée dans un musée construit à cet effet en 1966. L’éclectisme de l’ensemble reflète les préférences du collectionneur, qui s’est laissé guider par ses goûts personnels.

Cette page concerne l’art du Proche-Orient et du Moyen-Orient.




Céramique des Seldjoukides d’Iran

Les Seldjoukides envahissent le monde islamique par le nord-est de l’Iran à la fin du Xe siècle et leur domination de l’espace perse dure deux siècles. Ils sont à l’origine d’une technique (minai ou haftrang) qui permet d’obtenir une céramique polychrome à sept couleurs dont les décors sont inspirés des miniatures.

Céramique lustrée et épigraphiée il-khanide

Les envahisseurs mongols succèdent aux Seldjoukides et les descendants de Gengis Khan constituent, dans l’espace perse, la dynastie il-khanide (1256 à 1353).

Cette époque produit des céramiques à décor moulé, lustrées et épigraphiées.

Verre mameluk

Les Mameluks règnent sur l’Égypte et la Syrie du XIIIe siècle jusqu’en 1516, date à laquelle Le Caire tombe face aux Ottomans. Ils excellent dans l’art du verre.

Céramique et tissus ottomans

Les décors à médaillons fleuris des velours et tissus ottomans utilisent le même vocabulaire décoratif (tulipe œillet, rose, chardon...) que la faïence d’iznik.

Prendre le métro de Lisbonne

Retourner au plan de Lisbonne


Article mis à jour le 6 novembre 2015