Le site de Madeleine et Pascal

Ségovie

17 août 2013, par Madeleine, Pascal
 

Ségovie est située au pied de la Sierra de Guadarrama. Outre son aqueduc romain, la ville compte de nombreux édifices qui témoignent de sa richesse à l’époque médiévale.

Ségovie occupe un promontoire rocheux, qui était le siège d’une place forte celte avant la conquête romaine. La ville fut vraisemblablement abandonnée à l’issue de l’invasion arabe vers 720.

JPEG - 201.2 ko
Depuis l’Alcazar, la ville et la cathédrale ; au fond, la Sierra de Guadarrama

Mais après la reconquête de Tolède par le roi Alphonse VI de Castille en 1085, Ségovie fut repeuplée avec des chrétiens issus du nord de la péninsule. L’Alcazar fut édifié à partir du XIe siècle sur les ruines de la forteresse romaine.

La situation géographique de la ville sur les itinéraires de transhumance en fit, dès le XIIIe siècle, un important centre du commerce de la laine et de l’industrie textile. Les riches constructions de la ville, parmi lesquelles la cathédrale Santa Maria, l’église San Martin, l’église de la Vera Cruz et de nombreuses autres églises, illustrent la splendeur de Ségovie à la fin du Moyen Âge.

C’est à Ségovie qu’Isabelle la Catholique fut proclamée reine de Castille en 1474. Entre 1520 et 1521, la ville participa à la guerre des Communautés de Castille, menée par les comuneros sous le commandement de Juan Bravo : il s’agissait d’un soulèvement armé des villes intérieures de la couronne de Castille contre le pouvoir royal de Charles Ier d’Espagne (Charles-Quint).

À proximité de la ville, la Granja de San Ildefonso est une résidence que se fit construire Philippe V, petit-fils de Louis XIV devenu roi d’Espagne.

À une quarantaine de kilomètres au nord-est de Ségovie, Pedraza de la Sierra est un village fortifié qui réunit des maisons anciennes autour d’une place paisible.

L’offensive de Ségovie est un épisode de la guerre d’Espagne : il s’agit d’un ensemble d’actions militaires menées par l’armée républicaine contre les insurgés nationalistes. Elle se déroula entre le 30 mai et le 2 juin 1937, autour des communes de Ségovie et de La Granja de San Ildefonso. La bataille fut l’occasion de tester la nouvelle Armée populaire de la République espagnole. Elle se solda par un échec républicain. C’est un épisode de cette offensive que met en scène Ernest Hemingway dans le roman Pour qui sonne le glas.

Dans les rues de Ségovie

En ville
En ville
Casa de los Picos : une maison du XV<sup>e</sup> siècle aux pierres taillées en pointes de diamant
Casa de los Picos : une maison du XVe siècle aux pierres taillées en pointes de diamant
Façade à décor mauresque
Façade à décor mauresque
Détail de la façade
Détail de la façade
Statue de Juan Bravo sur la plaza San Martin
Statue de Juan Bravo sur la plaza San Martin
Nid de cigognes
Nid de cigognes
Portail du couvent San Domingo de Guzman
Portail du couvent San Domingo de Guzman
Un monastère, hors les murs, au pied des remparts
Un monastère, hors les murs, au pied des remparts
L’église de la Vera Cruz, vue des remparts
L’église de la Vera Cruz, vue des remparts
Plaza Mayor
Plaza Mayor
Plaza Mayor
Plaza Mayor
L’aqueduc romain, au soleil couchant
L’aqueduc romain, au soleil couchant

Retour à la Carte d’Espagne


Article mis à jour le 25 septembre 2016