Le site de Madeleine et Pascal

Le palais Ali Qapu à Ispahan

La porte d’Ali

26 septembre 2012, par Madeleine, Pascal

Selon la légende, Shâh Abbâs Ier aurait pris les portes du tombeau de l’Imam Ali à Karbala pour les installer dans ce palais, désormais nommé Ali Qapu, la porte d’Ali.

Le palais, son balcon et ses étages

Le palais date du début du XVIIe siècle. Son pavillon principal présente deux niveaux : le rez-de-chaussée est occupé par un porche monumental suivi d’un vestibule tandis que l’étage est un portique à 18 colonnes de bois décorées de chapiteaux à muqarnas qui soutiennent un plafond marqueté. Le grand balcon couvert ainsi constitué faisait office de tribune royale lors des manifestations qui se déroulaient sur la place.

À l’arrière se trouve un bâtiment qui abritait un salon de réception et des appartements privés. La pièce la plus haute constituait le "salon de musique" du souverain.

Le palais Ali Qapu

La tribune royale

2011
2011

La tribune présente un plafond de bois peint soutenu par un ensemble de colonnes de bois surmontées de chapiteaux à muqarnas. En 2011, la tribune est occupée par des échafaudages car les peintures des plafonds sont en restauration. En 2019, les travaux sont terminés.

Le centre de la tribune est occupé par un bassin dans lequel une machinerie pouvait monter l’eau.

Colonnes de bois et chapiteaux à muqarnas en 2019


  • Le bassin, tapissé de plaques de cuivre

  • Décor du mur du fond de la tribune
  • Décor mural de la tribune
  • Peinture murale de la tribune

Décors du vestibule et du salon de réception

Peintures du vestibule

Les murs du vestibule et du salon de réception sont décorés de peintures murales de Reza-e Abbasi, peintre de cour de Shâh Abbâs Ier, et de ses élèves. Elles représentent des motifs floraux et animaux.

  • L’escalier qui conduit du vestibule à la (...)
  • Plafond du salon de réception
  • Panneau aux oiseaux
  • Détail d’une frise

Le salon de musique de Shâh Abbâs

Le plafond à muqarnas de cette pièce présente des alvéoles évidées dans le bois et destinées sans doute à la mise en valeur de collections de porcelaine.

Retour à Ispahan

Retour à la carte d’Iran


Article mis à jour le mardi 2 juillet 2019