Le site de Madeleine et Pascal

Accueil > Photos de voyages > Par pays > Syrie > Damas et le sud de la Syrie > À Damas : le mausolée de Saladin et la mosquée des Omeyyades

À Damas : le mausolée de Saladin et la mosquée des Omeyyades

30 juillet 2010, par Madeleine, Pascal
 

Construit en pierres polychromes, le mausolée de Saladin (1138-1193) se situe dans un petit jardin jouxtant la mosquée des Omeyyades. Le cénotaphe original renferme la dépouille du fondateur de la dynastie ayyoubide qui reprit Jérusalem aux Croisés.

Les carreaux de faïence qui ornent les murs datent du XVIIe siècle et sont dans le style d’Iznik.

Le cénotaphe
Le cénotaphe

Carreaux de faïence
Carreaux de faïence

Détail du décor
Détail du décor

La mosquée des Omeyyades, première grande mosquée de l’Islam fut construite entre les années 706 et 715 par le calife Al-Walid successeur de Mu’awiya, fondateur de la dynastie omeyyade. Elle se trouve sur le lieu d’un temple romain qui avait lui-même succédé à un sanctuaire araméen et qui précéda un sanctuaire à saint Jean Baptiste. Elle fut longtemps le plus grand édifice du monde de l’Islam et servit de modèle à de nombreuses autres mosquées.
Sa splendeur émerveilla les voyageurs arabes Ibn-Jubayr et Ibn-Battuta qui s’y rendirent respectivement au XIIe et au XIVe siècles.

La cour et les minarets

La cour de la mosquée est dominée par trois minarets :

  • le minaret de la fiancée, construit au XIIe siècle sur une ancienne tour romaine,
  • le minaret de Jésus édifié en 1247 puis surmonté d’une flèche ottomane : c’est là que Jésus (Issa) devrait apparaître au jour du Jugement dernier,
  • le minaret de Quait Bey construit en 1488 par un sultan mameluk.
 
La colonnade de la cour et le minaret de la fiancée
La colonnade de la cour et le minaret de la fiancée

Le minaret de Jésus, vu depuis une rue qui borde la mosquée
Le minaret de Jésus, vu depuis une rue qui borde la mosquée

Le minaret de Quait Bey, vu depuis les ruelles avoisinantes
Le minaret de Quait Bey, vu depuis les ruelles avoisinantes

Dans la cour, un kiosque abrite le bassin aux ablutions
Dans la cour, un kiosque abrite le bassin aux ablutions

Dans la cour : le "trésor"
Dans la cour : le "trésor"

Les décors de la mosquée

Lors de la conquête, les Arabes surent mettre à leur service le savoir-faire des artistes de l’empire byzantin, tant dans le domaine de l’architecture que dans celui de la décoration et plus particulièrement des mosaïques à fond d’or très nombreuses à la mosquée des Omeyyades.

Si l’iconographie respecte les prescriptions du Coran par l’absence de représentations humaines, remplacées par des décors végétaux, la technique est bien celle des mosaïques de Byzance.

 
Panneau de mosaïque
Panneau de mosaïque

Un écoinçon décoré de mosaîques
Un écoinçon décoré de mosaîques

Panneau de mosaïque à fond d’or.
Panneau de mosaïque à fond d’or.
Les peintures de la voûte sont modernes.

L’intrados des arcs est orné de mosaïques
L’intrados des arcs est orné de mosaïques

Dentelle de pierre et écriture coufique
Dentelle de pierre et écriture coufique

La salle de prière

Les musulmans de Syrie sont majoritairement sunnites. En conséquence, la mosquée et la salle de prière sont non seulement un lieu de prière, mais surtout un lieu de vie. Au centre de la salle se trouve un monument dédié à saint Jean Baptiste ou Yahya.

 
Le mirhab
Le mirhab

La salle de prière et le monument de saint Jean Baptiste
La salle de prière et le monument de saint Jean Baptiste

Un lieu de pélerinage chiite

Si les Syriens musulmans sont essentiellement sunnites, la mosquée des Omeyyades est cependant un important lieu de pélerinage chiite en raison de la présence d’un mausolée de l’Imam Hosseyn. Hosseyn ben Ali participa à la conquête de l’Afrique du Nord, mais suite à des querelles d’allégeance, il mourut en martyr en l’an 61 de l’Hégire à Kerbala (Irak). Sa mort est célébrée le jour de l’Achoura. Sa tête, tranchée, serait inhumée à Damas mais aussi en de nombreux autres lieux de culte (mausolées au Caire, à Kerbala...)

 
Entrée du mausolée d’Hosseyn
Entrée du mausolée d’Hosseyn
Pélerins chiites, principalement iraniens et (...)

Pélerins se dirigeant vers le mausolée de l’Imam Hosseyn
Pélerins se dirigeant vers le mausolée de l’Imam Hosseyn

Retour à la carte de Syrie


Article mis à jour le 19 mars 2016